Aller au contenu principal

Résidence Airlab

Artistes en résidence en laboratoire

Cette résidence vise à favoriser la rencontre entre un artiste créateur d’œuvres plastiques et un laboratoire de recherche. C’est une première pour l’Université de Lille. Une trentaine de candidatures, en lien avec dix-huit laboratoires de l’Université, ont été reçues pendant la période de confinement. Cinq projets ont été auditionnés le 22 juin. Deux projets de résidences ont été retenus :
- le duo d’artistes Pauline Delwaulle et Sébastien Cabour en collaboration avec le Laboratoire d'océanologie et géosciences : Retracer l'estran.
Le travail de Pauline Delwaulle et Sébastien Cabour associe la science, la cartographie et les éléments naturels. Se confrontant à l’espace naturel pour y faire des “prélèvements”, ils les réinterprétent ensuite en atelier. Ces données, qu’elles soient topographiques, lumineuses ou historiques, deviennent les éléments à assembler, calculer, redessiner. 
L’œuvre cherchera à transmettre cette idée de territoire mouvant, vivant, à remesurer sans cesse : une carte des mouvements qu’héberge et suscite l’Estran et qui le caractérise d’une certaine façon.
- et l'artiste Chloé Ruchon en collaboration avec l'équipe Mercur du laboratoire Lille School Management Research Center.
Installation/sculpture interactive en constante évolution : un projet qui initie une participation collaborative avec le public universitaire et qui développe des expériences solidaires ou l’action de chacun s’agite avec la conscience du collectif.

La direction culture vous invitera à la rentrée à venir découvrir les artistes autour de leurs œuvres précédentes au début de leur résidence.

En partenariat avec la Région Hauts-de-France